Category

Bois

Bien choisir son bois de chauffage

By Bois No Comments

L’été est le moment idéal pour commander votre bois de chauffage.

Avec ce beau soleil ☀️ n’oublions pas de préparer notre stock de bois de chauffage pour la saison prochaine. Votre chauffage pour l’hiver à venir se prépare dès maintenant.
👉 Vous trouverez des tarifs plus avantageux qu’en pleine saison de chauffe.
👉 Votre bois sera à portée de main dès que l’envie d’une première flambée sera là.
👉 Le bois est la source de chauffage dont l’énergie est la plus diffuse.

Pour votre sécurité, faites ramoner votre conduit par un professionnel.

🍀 Ramonage = sécurité = économies = écologie 🍀

www.leflocondesuie.fr

Pour aller un peu plus loin, voyons quelles sont les différentes essences de bois :

  • les bois de feuillus durs tels que le chêne, l’orme, le charme, le châtaignier, le frêne ou l’hêtre.
  • Les bois mi-durs tels que les arbres fruitiers (pommier, poirier, merisier …), le faux accacia.
  • Les bois tendres tels que le peuplier, l’érable, le bouleau, le tilleul, l’aulne, le saule.

Le chauffage au bois attire beaucoup de foyers par ses qualités écologiques. Source d’énergie confortable, compétitive au plan économique, il est important de faire le bon choix de l’essence utilisée afin d‘optimiser les performances de chauffe, de faciliter le nettoyage de votre appareil et pour votre sécurité.

Avant toute chose, choisissez un bois sec. Il possède de bonnes qualités thermiques. Son degré d’humidité va déterminer son efficacité énergétique. Il est conseillé d’utiliser un bois avec un taux d’humidité inférieur à 20 %. Pour tester le taux d’humidité de votre bois, utilisez un testeur d’humidité.

Pour obtenir un bon séchage pour votre bois,

  • vous devez stocker votre bois dans un endroit ventilé. Vous devez couvrir le dessus du bois tout en laissant le côté ouvert ;
  • coupez votre bois en longueur de 50 cm plus tôt qu’en 1 mètre afin de faciliter son séchage ;
  • fendez votre bois. Un bois fendu sèche plus  vite qu’un bois en rondin.

⌈A noter ⌋: le chêne peut être laissé quelques mois dehors après la coupe afin de le nettoyer de son tanin qui encrasse le foyer.

 

Bien choisir son bois de chauffage

By Bois

Pour optimiser le rendement de votre foyer, le combustible employé doit être de qualité. Voici les critères à prendre en compte.

Quelles essences ?

Tous les bois ne se valent pas en matière de chauffage. Par exemple, avec une même quantité de bûches et un même taux d’humidité, le charme libère plus de chaleur que le châtaignier.

Les essences de bois sont classées en trois groupes selon leur pouvoir calorifique. Le premier comprend le chêne, le charme, le hêtre, le frêne, l’orme et l’érable. Le deuxième compte le châtaignier, l’acacia et les fruitiers. Et le troisième, tous les résineux (pin, épicéa…) et les autres feuillus tels le peuplier, le bouleau et le platane. Les bois secs du groupe 1 fournissent en moyenne 2 000 kWh par mètre cube apparent quand ceux des groupes 2 et 3 en produisent respectivement 1 700 et 1 600.

Par ailleurs, si les résineux, riches en sève, brûlent vite, celle-ci encrasse les installations (appareil de chauffage et conduit des fumées) quand la température n’est pas assez élevée. À utiliser avec parcimonie, donc, ou quand le feu est bien lancé.

Pour être sûr de ne pas se tromper

Si vous ne savez pas distinguer le chêne du sapin et que vous craignez de vous tromper, pensez aux produits portant la certification NF Bois de chauffage ou aux revendeurs labellisés France bois bûche, comme le recommande l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). C’est une garantie concernant les essences, le taux d’humidité, la longueur des bûches et la quantité livrée en mètres cubes. Surcoût de ce bois labellisé : de 1 à 5 %. Pour les briquettes, visez les certifications NF Bio-combustibles, DIN Plus et EN Plus.

Quel taux d’humidité ?

Le bois humide brûle mal. Il pollue l’air et encrasse l’appareil et la fumisterie. Surtout, il dégage jusqu’à deux fois moins de chaleur puisqu’une partie des calories se perd en vapeur d’eau. Vous devez donc choisir du bois sec (avec un taux d’humidité inférieur à 20 %), soit un bois de classe H1, surtout si vous comptez utiliser votre bois dans un bref délai.

Pour vérifier le taux d’humidité, vous pouvez acquérir un testeur dédié. Mais il existe des indices visuels : les bûches de bois sec présentent des extrémités grisées, avec de petites fentes. Lors de votre commande, demandez si la coupe des arbres a été faite en hiver (moins de sève, donc bois plus sec) ou au printemps (période des montées de sève).